ENVE05

Rénover ensemble par îlot comporte de nombreux avantages par rapport aux initiatives individuelles :

  • économies de coûts de rénovation (effet d’échelle)
  • meilleure utilisation des espaces disponibles
  • impact environnemental accru
  • accès à des technologies plus performantes  non envisageable individuellement
  • encouragement du partage d’espaces et d’activités
  • retisser du lien social
  • meilleure implication des pouvoirs publics locaux
  • valorisation globale du quartier et donc de chaque bien immobilier
  • concentration dans le temps des nuisances dues au chantier

L’hypothèse principale à la base du projet SCB est qu’en rénovant au niveau de l’îlot plutôt qu’individuellement, les coûts de rénovation peuvent être abaissés, la performance énergétique des bâtiments améliorée et le processus de rénovation de la ville accéléré.

En marge de ces objectifs, le projet SCB contribue à promouvoir l’idée de partager l’espace, l’équipement et les jardins entre les habitants. Ceci est particulièrement vrai à Bruxelles où l’essentiel des îlots sont dotés d’un espace intérieur utilisé aujourd’hui en tant que jardins privés et qui pourraient être partiellement ou totalement réaffectés à une utilisation partagée.

Le partage de l’espace et le développement d’activités communes contribueront à tisser de nouveaux liens sociaux entre les habitants des îlots afin de lutter contre la déshumanisation de la ville et les effets du vieillissement des populations.

A travers la valorisation globale du quartier concerné, chaque bien immobilier bénéficiera d’une plus-value accrue par rapport celle qui aurait résulté d’une rénovation individuelle de chaque bien.

Le retissage de liens sociaux permettra également d’assurer une meilleure cohésion entre habitants permettant par exemple d’associer propriétaires et locataires dans une même démarche et d’éviter le phénomène de « gentrification » suite aux travaux entrepris.

CONTEXTE      EQUIPE_BUTTON